In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player

LA PUISSANCE DU NOM DE JESUS

RACHETE LUSANGA dans

La puissance du Nom de Jésus

Prédication  du vendredi 1 juin et du dimanche 03 juin 2012

L’Assemblée Chrétienne de Righini, ACR en sigle, sise 206, avenue de l’Université à Kinshasa/Lemba, a vécu des moments glorieux au cours des derniers cultes. Chauffée à blanc et en effervescence générale, l’assistance s’est particulièrement réjouie lors des cultes de vendredi 1er juin et dimanche 03 juin 2012 pendant lesquels le Ministre de Dieu Racheté Lusanga était désigné pour apporter la Parole de Dieu. Sur le thème « La puissance du nom de Jésus » et « L’appel final par la voix du signe », le Saint-Esprit dont la présence était très ressentie, a électrisé l’auditoire. Vendredi, le passage biblique des Actes 3 : 1-11 a servi de base à la prédication.

« Pierre et Jean montaient ensemble au temple, à l’heure de la prière : c’était la neuvième heure. Il y avait un homme boiteux de naissance, qu’on portait et qu’on plaçait tous les jours à la porte du temple appelée la Belle, pour qu’il demandât l’aumône à ceux qui entraient dans le temple  Cet homme, voyant Pierre et Jean qui allaient y entrer, leur demanda l’aumône. Pierre de même que Jean, fixa les yeux sur lui, et dit : Regarde-nous. Et il les regardait attentivement, s’attendant à recevoir d’eux quelque chose. Alors Pierre lui dit : Je n’ai ni argent, ni or; mais ce que j’ai, je te le donne : au nom de Jésus Christ de Nazareth, lève-toi et marche.

Et le prenant par la main droite, il le fit lever. Au même instant, ses pieds et ses chevilles devinrent fermes; d’un saut il fut debout, et il se mit à marcher. Il entra avec eux dans le temple, marchant, sautant, et louant Dieu. Tout le monde le vit marchant et louant Dieu. Ils reconnaissaient que c’était celui qui était assis à la Belle porte du temple pour demander l’aumône, et ils furent remplis d’étonnement et de surprise au sujet de ce qui lui était arrivé. Comme il ne quittait pas Pierre et Jean, tout le peuple étonné accourut vers eux, au portique dit de Salomon. »

Aussitôt après la lecture de la Parole, une prière introductive de l’ancien Bokuma a été prononcée avec autorité. Se référant au chapitre 4 : 1-6, le prédicateur a fait observer que nous ne réalisons pas assez la puissance qu’il y a dans le Nom de Jésus.

« Tandis que Pierre et Jean parlaient au peuple, survinrent les sacrificateurs, le commandant du temple, et les sadducéens, mécontents de ce qu’ils enseignaient le peuple, et annonçaient en la personne de Jésus la résurrection des morts. Ils mirent les mains sur eux, et ils les jetèrent en prison jusqu’au lendemain; car c’était déjà le soir. Cependant, beaucoup de ceux qui avaient entendu la parole crurent, et le nombre des hommes s’éleva à environ cinq mille. Le lendemain, les chefs du peuple, les anciens et les scribes, s’assemblèrent à Jérusalem, avec Anne, le souverain sacrificateur, Caïphe, Jean, Alexandre, et tous ceux qui étaient de la race des principaux sacrificateurs. »

 Pierre était conscient de ce qui était arrivé dans la chambre haute, le jour de la Pentecôte. Il n’avait ni or ni argent mais au nom de Jésus, l’impotent s’est tenu debout. Anne, le souverain sacrificateur et tous ceux qui étaient de la race de souverains sacrificateurs  furent stupéfaits. « Puisque nous sommes interrogés au sujet d’un bienfait accordé à un homme afin que nous disions comment il est guéri, sachez que c’est  par le nom de Jésus Christ de Nazareth, que vous avez été crucifié, et que Dieu a ressuscité des morts, c’est par lui que cet homme se présente en pleine santé devant vous. ».

Jésus ne pouvait pas être retenu par la mort ! « L’inspiration de cette prédication m’est venue mardi, a dit le prédicateur quand la sœur Ambale a amené une grande fille pour la prière alors qu’elle avait une jambe enflée et endolorie avec des nerfs tendus à fleur de la peau  Après une brève prière, elle s’en est allée et je lui disais d’oublier cela. La fille a été guérie miraculeusement au grand étonnement de ses voisins. Elles sont revenues me dire : « le Dieu de Racheté a agi ! », a témoigné le prédicateur, avant de lâcher : Il n’y a de salut en aucun autre. Jésus est la pierre rejetée par ceux qui bâtissaient et qui est devenue la principale de l’angle. Les sacrificateurs étaient en émoi. « Que cela ne se répandent pas. Défendons leur de parler à qui que ce soit en ce nom là. » Pourquoi ? Parce qu’ils ont compris que ce Nom là a la puissance. Et les ayant appelés ils leur défendirent de prêcher en ce nom. Mais Pierre leur dit, jugez-en vous-mêmes, s’il est possible de vous obéir plutôt que d’obéir à Dieu. Mais l’homme qui avait été guéri avait 40 ans tel qu’il était impossible de cacher la chose. Poursuivant sa lecture de la Bible, le prédicateur a démontré combien les miracles s’opéraient au Nom de Jésus au point qu’on amenait les malades afin que l’ombre de Pierre les touchât. La multitude accourait. Ce qui remplit de fureur le souverain sacrificateur et ceux qui étaient avec lui et les jetèrent en prison. Mais un ange du Seigneur leur apparut et leur dit d’aller annoncer au peuple les paroles de cette vie. La puissance du Nom de Jésus fera que quand ils sont venus ouvrir la prison, ils n’ont rien trouvé. Interpellés de nouveau, ils leur dirent : « ne vous avons-nous pas interdit expressément de parler  en ce nom ? » Les apôtres ont déclaré que ce Jésus que vous avez tué, Dieu l’a fait Christ et Seigneur. Nous sommes témoins de ces choses, nous et le Saint-Esprit que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent. Le Nom de Jésus renferme une puissance qui libère. Ce Nom a la puissance qui sauve et qui guérit. C’est pourquoi Dieu nous dit que tout doit se faire au Nom de Jésus, en paroles ou en actes. Nous devons vérifier si ce que nous faisons, nous le faisons au nom de Jésus. Est-ce que vous pouvez vous disputer au Nom de Jésus ? Aller commettre adultère au Nom de Jésus ? Exhiber ses seins au Nom de Jésus ? Non ! « Laissez-moi vous dire que quand vous êtes accablés par des problèmes, marmonnez le nom de Jésus et vous verrez ce qui va arriver ». Citant le prophète dans Apocalypse chapitre 1er, du 7/12/1960, où il est dit § 199 « Dieu a de nombreux titres, il est Jéhovah Jiré, Jéhovah Rapha, il a 7 noms de rédemption composés, Père, Fils Saint Esprit ». L’orateur a démontré que Dieu a un seul nom humain et ce nom là, c’est le nom du Seigneur Jésus-Christ. Nous pouvons dire que le 7ème ange a été la manifestation de la Parole, mais le salut c’est en un seul nom. Dans le Messie du 17 janvier 1961 § 79 : lorsqu’un homme dit qu’il croit Jésus et l’accepte comme son Sauveur personnel, Dieu lui donne un carnet de chèque pour tout ce qu’il veut demander. Et au bas du chèque, il suffit de mettre le nom de Jésus. » Ne mettez pas un autre nom. Dieu ne partagera pas Sa gloire avec un autre, a renchéri le prédicateur. Quand nous sommes tombés, il n’y avait que Dieu qui pouvait nous racheter. Et en Esaïe 35 : 4  « Dites à ceux qui ont le cœur troublé, prenez courage, voici votre Dieu  (le Créateur), la vengeance viendra, la rétribution, il viendra lui-même et vous sauvera ». Pour le problème de votre salut, ce n’est pas un ange, c’est Dieu Lui-même. On le reconnaîtra par les choses qu’Il fera. Les aveugles verront, les boiteux marcherons…Comment viendra-t-il ? Esaie 7 :14 : « Le Seigneur Lui-même vous donnera un signe, une vierge concevra ». Cet enfant qui allait naît on l’appellera Emmanuel, Dieu avec nous, pas le Fils de Dieu avec nous. Mais dans Jean 3 :16, quand cela est déjà accompli qu’il est dit : Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique. Dans Esaïe 9 :5, il a vu cette venue. Un enfant nous est né, on l’appellera Père Eternel, Dieu puissant. Dans Apocalypse, chapitre 1er § 200 : Quand Christ est né, 8 jours plus tard le Saint-Esprit lui donna son Nom, Jésus…. J’étais un Branham quand je suis né et à la naissance j’ai reçu le nom de William. Mais Lui, il est Christ le Sauveur, mais Lui à l’âge de 8 jours on Lui donna le Nom de Jésus, le Seigneur de Gloire manifesté. Christ, c’est-à-dire l’Oint. Prenez le Nom de Jésus avec vous. C’est en ce nom là qu’il y a la puissance. Vous sortirez de la tombe par la puissance du nom de Jésus. La bombe va vous mettre à la tombe mais ne peut pas vous en faire sortir, mais le nom de Jésus vous en fera sortir. Hérode fut troublé par ce nom. Qu’est-ce qui te tourmente ce soir ? Quelque chose va se passer, a lâché le prédicateur dans une assemblée surexcitée de joie.  La béatitude oubliée du 25/4/1961, §60-62. Le petit Jean avait déjà 6 mois, Elisabeth était enceinte de 6 mois et elle ne l’avait pas entendu bouger…Dès que ce précieux et glorieux nom de Jésus eu été prononcé par la bouche d’un mortel, le petit bébé qui était sans vie dans le sein de sa mère, à cette instant le bébé revint à la vie et reçut le Saint-Esprit dans le sein de sa mère. Pour toi qui crois le Message, pour toi qui est enceinte, qui ne conçoit pas, je prononce le Nom de Jésus. Pourquoi il fallait que ce soit les bergers du 21/12/64, § 191-192, … Et la première fois que le nom de Jésus fut prononcé par des lèvres humaines, un enfant mort dans le sein de sa mère a poussé des cris de joie… Le nom de Jésus, une fois prononcé a donné la vie. Que ferait-il dans une Eglise qui déclare être né de nouveau ?»… Il leur a dit, pour les murs de Jéricho, poussez seulement des cris de joie, tout était déjà réglé, au 7ème tour, la 7ème fois… Jésus a dit : détruisez ce temple trois jours après je le relèverai. J’ai le pouvoir de donner ma vie et de la reprendre… avant qu’Abraham fut je suis. Il est présent aujourd’hui. Ils disent, vous n’avez pas la Parole, non, nous voulons voir Batonasu. Montre-nous seulement le Père et cela nous suffit. Philippe, depuis tout ce temps là que je suis avec vous, tu ne m’as pas connu, lui dit Jésus. Le Jéhovah de l’Ancien Testament, c’est Jésus dans le Nouveau. Dieu a pris un nom humain pour nous ramener dans Sa présence. Ce nom renferme toute la puissance pour vaincre le Diable. Le Nom de Jésus, c’est le nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Le diable voulait les empêcher d’utiliser ce nom. Les dénominationnels utilise les titres de Père, Fils et Saint-Esprit et ceux qui croient le Message se mettent à élever le prophète pour que le nom de Jésus soit étouffé et ils lui donnent même toute la Plénitude… C’est le diable. Trois sortes de croyants, le 24/11/63, § 73 « Le Nom de Jésus-Christ est une Tour puissante, le juste s’y réfugie et y est en sécurité ». La puissance du nom de Jésus nous libère du péché, de la mort, des envoutements, nous protège des mauvais sorts, ôte les masques de vieillesse, ôte le chômage. Ne t’appuies pas sur ton intelligence, du 20/01/1965, § 193 « Criez, que tous acclament la puissance du nom de Jésus… ». Poussez des cris de joie, Jésus-Christ est le Dieu-Tout puissant. C’est sous une forte onction que le prédicateur a chuté en conjurant tous les démons, après avoir élevé jusqu’au firmament la foi de l’assistance.

L’appel final par la voix du signe

Dimanche 03/06/2012, le prédicateur est parti du passage biblique d’Apocalypse 18 :4… Sortez du milieu d’elle mon peuple. 2 Cor. 6 :17-18. C’est pourquoi sortez du milieu d’eux et ne touchez pas à ce qui est impur. Dans une brève prière, le prédicateur a demandé à Dieu la révélation de la Parole et que celle-ci apporte la guérison et la solution à tous les problèmes des enfants de Dieu. L’orateur intitulé son sermon « L’appel final par la voix du signe ». Il a rappelé que le Message de vendredi passé sur la puissance du Nom de Jésus était en marge de la Pentecôte en voie d’être commémorée à l’ACR.

            Abordant le vif du sujet, l’orateur a parlé de l’appel de Dieu dans les différents âges de l’Eglise. Dans les âges passés, tout le monde est passé par la mort. Seul au dernier âge où il y aura des vivants à la venue du Seigneur. Ce qui veut dire que l’appel final est pour le dernier âge. Daniel avait vu ces choses qu’il lui était demandé de sceller jusqu’au temps de la fin, au temps de Malachie 4, pour ramener le cœur des enfants à la foi des apôtres, en faisant ainsi un appel final, par la voix du signe. Le son incertain, du 18/12/1964, §188-189 : « Nous attendons le retentissement de la trompette, saints du Seigneur…Pourquoi sommeillez-vous quand la fin est proche. Soyez prêts pour l’appel final… le Saint-Esprit qui lit le pensées des gens, les choses qu’ils font, c’est là la certitude de l’Evangile. Christ a dit que c’est ce qu’on verrait ». L’appel final c’est au temps de la fin. Il a un rapport avec le discernement. Ceci est pour les aigles et non pour les corbeaux. Montre-nous le Père et cela nous suffit, du 22/7/1962, §72 : « Il y a une Eglise élue, considérez quel message qui leur a été proclamé… sortez, sortez… il leur a simplement montré un signe en tournant son dos à la tente. C’était l’Eglise élue. Réveillez-vous, vous qui êtes les saints du Seigneur. La fin est proche, cet appel final est à vous ». Si la puissance est dans le nom de Jésus, il faut aussi garder toute chose dans son contexte. On ne peut parler du déluge sans parler de Noé et on ne peut parler du Message sans parler de William Marrion Branham. Y a-t-il quelque chose qui soit trop difficile pour le Seigneur, du 26/03/1960, §30 : « S’il y a ici un incrédule Seigneur, qu’il voie que le temps approche, qu’il puisse voir le signe de Dieu, le signe par lequel Dieu appel son Eglise, ce signal est le dernier signe qu’elle devrait recevoir. Nous avons eu des guérisons, des parler en langues ainsi que des miracles, mais, cette visitation c’est ce que nous attendons ce matin Seigneur… ». Donc l’appel final et son signe sont en rapport avec une visitation.

            La fin est proche, il y a un appel final ! Avertissement puis jugement, du 24/7/1963, page 9,§ 55-61 « Et je dois dire aujourd’hui que dans notre pays, il n’y a personne que Dieu a envoyé avec un message comme celui de Billy Graham. Son message vient à point, il appelle les politiciens  et des membres d’église à la repentance. Mais il ne va pas plus loin. Il y a aussi Oral Roberts l’autre grand serviteur du Seigneur, personne ne peut lui être comparé….il chasse les démons… c’est un message pour le mouvement de pentecôte… Mais il y a un messager de l’église dénominationnel, Billy Graham et pour le monde froid, Oral Roberts. Notre humble et petit ministère qui s’appuie sur cette déclaration que Jésus-Christ est le même, hier, aujourd’hui et éternellement. Que fait-il ? Il appelle l’Epouse à sortir de deux autres groupes».

            Dieu confirme le message que prêche Billy Graham, il guérit les malades par la prière d’Oral Roberts. Ce sont des messagers pour cette heure-ci. Chacun des messagers appelle à la repentance, avertit les gens de la venue du Seigneur Jésus. Ils l’annoncent tous deux à l’église dénominationnelle.  Mais Dieu est toujours parfait en trois. Il est dans le premier, le deuxième et le troisième groupe. Billy Graham appelle l’église à sortir du monde. Oral Roberts appelle les gens à la pentecôte. Mais Dieu appelle l’Epouse à sortir de la pentecôte. L’appel de la fin, au dernier âge, il doit y avoir un signe particulier. Laodicée est aveugle, c’est pourquoi il faut un signe particulier pour appeler l’Eglise à sortir. Abandonnez les jupes courtes, abandonnez la mondanité, toutes ces choses honteuses que vous faites à l’Internet. Sortez de ces choses pour aller à la montagne, là où il y a à manger et à boire. Dieu a donné à Moïse le signe de la Montagne. Troisième exode, du 30/06/1963, page 27. « Avez-vous remarqué cela. Je suis descendu, Dieu allant dans la forme d’un homme… ». Dieu a donné un signe de la montagne qui sera un signe éternel. A la montagne ils ont eu l’occasion d’écouter les tonnerres. Quand Jésus-Christ lui-même est venu, il est allé à la montagne et a parlé des béatitudes. Les choses importantes se passent à la montagne. Les disciples avaient fait remarquer à Jésus les constructions du temple et il leur a dit qu’il ne resterait pas pierre sur pierre. Et l’orateur d’enchaîner, il y a toujours les trois sortes de croyants : les croyants, les soi-disant croyants et les incrédules. Jésus avait dit ce que tout le monde pouvait écouter. Mais après la sortie du temple, Jésus est allé à la montagne. Les disciples, pas tout le monde qui était à la sortie du temple, sont venus à lui en privée. Là à la montagne il a commencé à leur donner la révélation. Et quand Malacie 4 est venu, Dieu l’a préparé à aimer la montagne. Avertissement puis jugement, 24/07/1963, page 2 §7. « Ce climat ne me convient pas. Je suis allergique à l’air d’ici. Je suis couvert d’urticaires et on ne peut rien faire ici. Aucun de nous ne se sent bien depuis que nous sommes arrivés ici (sa famille), nous sommes en quelque sorte habitués au climat d’altitude. » Dieu savait que c’est à la montagne qu’il devait recevoir l’Epée du Roi. Ce serait toujours à la montagne, pas dans la vallée. Pas comme les prophètes « des nations » d’ici, vivant dans la vallée, sans confirmation de la Colonne de feu. Quand le match touche à la fin, tout le monde est débout. Laodicée est l’âge le plus court. L’âge d’Ephèse a fait presque 117 ans, mais Laodicée, nous sommes déjà presque à 106 ans.  Nous sommes au temps de l’appel final, notre buteur, le Messager de l’âge de Laodicée a la balle, il est allé à la montagne, il va descendre pour marquer le but. L’Eglise doit crier Alléluia, Hosanna. Jean a pleuré parce que personne n’était capable de prendre le Livre et d’en rompre les sceaux, mais un des vieillards a crié : Jean ne pleure pas. Il y a quelqu’un qui est digne. Il a brisé le premier, jusqu’au 6ème sceau, le livre était toujours fermé. Il devrait aussi ouvrir le 7ème sceau. Et le 7ème sceau, le prophète a dit que le 7ème ange l’intriguait. Aujourd’hui aussi, l’Ange puissant est descendu avec le Livre. Où ? à la montagne. Il a donné le Livre à Branham. C’est la nourriture des aigles. Malachie 4 était à la montagne pour recevoir la Révélation. Parce qu’à la Voix du 7ème ange, quand il sonnerait de la trompette, le mystère de Dieu serait accompli (Apoc. 10 :7). La foi est l’assurance, du 12/04/1947, §48 « …un ange est venu dans ma chambre et m’a dit que j’ai été ordonné à avoir un don de guérison divine. Il m’a dit que Dieu a envoyé le don de guérison divine pour les gens. Et que si j’amenais les gens à me croire, rien ne résisterait à la prière…). La chose la plus difficile est pour l’homme de croire à un homme. L’évangélisation aujourd’hui c’est à travers Malachie 4. Comme c’est l’appel final, il faut un signe particulier, le signe du Messie. Les juifs ont eu le signe du Messie. Nathanaël : avant que Philippe t’appelât quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. La vie de Nathanaël a changé. Il a vu le signe du Messie. Pour les Samaritains, la femme samaritaine a aussi vu le signe du Messie quand Il s’est révélé à elle. Mais pour les nations, jamais on avait vu le signe du Messie. Mais à l’appel final, Dieu envoie Malachie 4 avec le signe du Messie. Derrière la voix du signe il y a un appel. Les gens cherchent la guérison mais ne veulent pas entendre la voix du signe. Le prophète dit souvent - non seulement avec Hattie Right - « Je te le donne ». Et la chose arrive. C’est parce qu’il revenait de la montagne. Il dit je ne suis pas le Fils de l’homme, mais je suis un fils de l’homme qui manifeste le Fils de l’homme. Quand Moïse était descendu, il n’était pas Dieu, mais Dieu était avec lui. Exposé des 7 âges de l’Eglise, chapitre 9, page 319. «Or, ce messager de Malachie 4 et d’Apocalypse 10.7 va faire deux choses. Premièrement : selon Malachie 4, il ramènera les cœurs des enfants aux pères. Deuxièmement : il révélera les mystères des sept tonnerres d’Apocalypse 10, qui sont les révélations contenues dans les sept sceaux. Ce seront ces “vérités-mystères” Divinement révélées qui ramèneront littéralement les cœurs des enfants aux pères de la Pentecôte. Exactement. » C’est le signe du Messie pour les Nations manifesté à l’appel final. Le prédicateur a exhorté à croire à la voix du signe.

            Avec plusieurs citations du prophète, lors de ce culte, l’Assemblée a eu droit à un véritable festin des révélations. Frère Branham n’était pas Dieu. Il faut cependant que l’on soit équilibré pour reconnaître que Dieu nous a visités au temps du soir. L’orateur, visiblement perché dans les hauteurs de la révélation, a démontré comment frère Branham est le plus grand des prophètes, en ce qu’il présente le seul vrai Dieu à un  monde visiblement sous la coup des crédos dénominationnels depuis la nuit des temps. « Qui donc aura le pouvoir d’infaillibilité, qui doit être rétabli dans ce dernier âge, puisque ce dernier âge manifestera de nouveau l’Épouse de la Pure Parole? Cela signifie que nous aurons de nouveau la Parole comme elle a été donnée parfaitement et comprise parfaitement à l’époque de Paul. Je vais vous dire qui l’aura. Ce sera un prophète qui sera confirmé aussi totalement, ou même plus encore, que tous les autres prophètes, de tous les âges, d’Énoch à nos jours, parce que cet homme aura nécessairement le ministère prophétique de la pierre de faîte, et c’est Dieu qui manifestera qui il est. Il n’aura pas besoin de témoigner de lui-même, c’est Dieu qui témoignera de lui, par la voix du signe. Amen » (Exposé des 7 âges de l’Eglise, Page 320). Donnée avec chaleur sous une onction, ce précieux message a été ponctué d’amen de bout en bout. Des pasteurs visiteurs présents, ont témoigné que c’était pour eux une école et des précieux enseignements reçus.

 

Synthèse de frère Caleb Mutombo, pasteur

Actualités
(Kinshasa, Ngombe et Lingwala) LE DOCTEUR JESUS ETAIT...
Voici l’oeuvre en question !   Et voici l’homme :...
Quelques temps forts !  COUPLE MBALA 20 ANS DE...
Sans commentaire !                         ...
Notre Dieu guérit encore et donne aussi des...
Témoignages
VIDEO A SUIVRE DANS NOTRE ESPACE TV
A suivre la vidéo dans notre Espace TV: " LE PASTEUR...
Programme de l'Eglise
                           JOURS DE CULTE
MERCREDI DE 17 HEURE A 19 HEURE
VENDREDI DE 17 HEURE A 19 HEURE
DIMANCHE         Culte de 7 h 30' à 11 h 00'
   ( N.B.: Un seul Culte désormais )
                  AUDIENCE PASTEUR BARUTI
CHAQUE MARDI ET JEUDI A PARTIR DE 10 HEURE
                  AUDIENCE PASTEURS ASSOCIES
   
PAST. KALUMBU Mardi,Jeudi et Vendredi de 10h à 16h
PAST. MUSENDO Mercredi et Vendredi de 10h à 16h
 Grandes lignes
Le pasteur Baruti est formel : l’intercession n’est...
Le pasteur Baruti est formel : l’intercession n’est...
Réunion présidée par le révérend Kalumbu Kiseka ...
La restauration de l’Eglise à la fin des temps Le...
Le pasteur Kalumbu Kiseka parle de la responsabilité...
Espace TV [ la RTVA ]
Annonces
taber12